Logo T P H

 

Association loi de 1901 à but culturel et humanitaire

 logohtmlhtmlm7b0293991.jpg

6bis rue du Cotaire 38120 Saint Egrève

Tel: 09 75 88 71 32 / 06 84 98 15 53 / e-mail: tph38120@yahoo.fr



Qui sommes nous?

Pour accéder aux différentes pages et articles du site: cliquez sur les boutons « pages » « catégories »  en haut de cette page de présentation

 

L’association « Tibétains et Peuples de l’Himalaya » a vu le jour en début d’année 2010.

       Le groupe fondateur de T P H est constitué de personnes ayant voyagé à plusieurs reprises au Tibet,au Népal, et en Inde du nord (Himachal pradesh, Ladakh). Les rencontres  avec les réfugiés tibétains vers lesquels nous nous sommes naturellement tournés dés le début, nous ont servit de base aux projets de soutien que nous menons aujourd’hui.

Ayant activement oeuvré dans plusieurs associations depuis 2004, nous avons constaté les besoins des populations locales tant sur le plan de la reconnaissance de leur culture, que sur le plan économique.

 C’est pourquoi nous avons bâti des projets de soutien en faveur des plus démunis dans ces régions. Soutien de structures existantes (ateliers d’artisanat, tourisme éthique) mais aussi soutien d’initiatives personnelles ou collectives pour la création de petites entreprises (commerce, artisanat, achat de bétail ou de semences) souvent de taille familiale.

 Pour mener à bien ces projets, nous sollicitons l’engagement et l’implication d’acteurs locaux qui ont déjà œuvré pour leur communauté, et qui feront le lien avec l’association.

 

Notre assemblée Générale s’est tenue le 12janvier2024.

 

Cette année nous avons formé un groupe de 9 voyageurs: nous avons rendu visite aux enfants dans les écoles et nous avons fait le trek du Langtang. (Récit de ces moments inoubliables dans les articles de ce blog).

Projets adoptés par l’A.G. pour 2024:

  • Arrêt des achats à Pagoda.
  • Soutien aux autres fournisseurs : atelier de femmes; bijoux; châles.
  • Maintenir et augmenter les parrainages tant individuels que ceux, collectifs, que gère TPH avec l’aide de Rabi sur place. Pérenniser les nouveaux sponsoring,
  • Soutien ponctuel à l’Ukraine
  • Participation aux différents salons: Curieux Voyageurs; Miel et Saveurs; Naturissima.
  • Participation pour des cours de français à l’alliance française
  • Renouvellement des ventes « à domicile » qui ont si bien fonctionné et de toutes initiatives que vous pourrez proposer. (boutique éphémère etc.)

 

 

 

Le Chemin… est le but.

Qui sommes nous? dans Présentation nepal2007342

 



Les nouvelles du 1er semestre 2024

En ce printemps 2024, le temps fort de notre actualité est évidement la distribution du soutien financier que nous apportons aux enfants que TPH parraine. Ils sont au nombre de 65 maintenant! En effet, Bijay qui est originaire de la vallée juste face de celle où nous parrainons déjà a dénombré 13 enfants qui nécessitent aussi notre aide. Rabi et Bijay sont tous les deux très occupés avec leur métier de guide au printemps, une des deux saisons touristiques la plus importante au Népal. Mais peu avant le début juin nous recevons ce message:

« Bonjour chère maryse et jean Gilles ! Demain à 6 heures Bijay et moi, nous allons partir aux écoles avec des paquets de l’aide scolaire aux enfants. Nous allons par la moto, tout les deux vont conduire ….., après demain, nous allons dans le village de Bijay pour distribuer l’aide scolaire. Demain, soir nous allons envoyer des photos et touts ces détails de visites des écoles. Merci beaucoup mes amis !!!! Je vous embrasse….! Prenez soin de vous ! Rabi »

Et quelques jours plus tard, les photos arrivent! Nos deux amis ont admirablement accompli leur tâche, et les enfants ainsi que leurs parents sont très heureux de recevoir cette petite aide qui leur permettra d’étudier dans de meilleurs conditions.

12 3 4 5

123

 

Il y a quelques semaines, mon ami René CUIGNON président de l’association « TPL Montagne » me contacte pour mettre un projet en place conjointement avec TPH. Son association avait participé en 2020 à la reconstruction des salles de classes détruites par un glissement de terrain à l’école GEBS. René est également resté en contact avec Raju le directeur de la « Gosaikunda English boarding school »(GEBS) qui lui a fait part des difficultés rencontrées pour financer la construction de salles de classes supplémentaires. En effet un petit bâtiment en tôle a été ajouté à la construction initiale mais il est insalubre et non adapté pour accueillir des enfants. Nous décidons de nous unir pour réunir les 4600€ nécessaires. TPH versera 2000€, TPL Montagne le solde.

Les travaux devant obligatoirement démarrer avant la mousson, Raju n’a pas perdu de temps pour mettre les ouvriers au travail et les nouvelles salles de classe sortent de terre en quelques semaines à peine! 

Nous prévoyons avec René d ‘aider également à la mise en place d’un système de filtration d’eau pour cette école.

WhatsApp Image 2024-05-05 à 18.45.47_ad31db83 WhatsApp Image 2024-05-12 à 18.47.49_3b23d245 WhatsApp Image 2024-05-12 à 18.47.49_374d2e7e WhatsApp Image 2024-05-12 à 18.47.50_b4a3efee WhatsApp Image 2024-05-16 à 15.15.52_3b3f543e WhatsApp Image 2024-05-19 à 18.11.24_a2cc87ef WhatsApp Image 2024-05-31 à 16.46.26_1dfe634b WhatsApp Image 2024-06-06 à 16.25.32_6e800ab1 WhatsApp Image 2024-06-06 à 16.25.32_f0f15815 WhatsApp Image 2024-06-06 à 16.25.32_e8d6b2bd WhatsApp Image 2024-06-06 à 16.25.33_914854fe

 

 



Le mot de Sylvianne: Népal 2023

Le Népal : ce pays envoûtant au patrimoine naturel et culturel remarquable est un véritable musée vivant et un paradis pour les passionnés de treks et les amoureux de la nature avec des paysages grandioses, variés, des rivières à débit rapide et sonores, des vallées profondes. Une grande diversité également au niveau de la nourriture proposée entre les Dal Bath, chowmein, momos et autres spécialités culinaires les papilles n’étaient pas en reste. Mais surtout la richesse de cœur qui émane des habitants, leurs valeurs, leurs traditions ancestrales, fait que tout ceci restera gravé en nous pour longtemps.
Et pour ma part je retiens cette belle devise : au Népal on arrive en touriste, on repart en ami.
Une magnifique découverte : très enrichissante tant sur le plan culturel que personnel : un voyage du bout du monde à conseiller au plus grand nombre.
Namasté
IMG_E8695thumbnailsyl


2023 Trek au LANGTANG

 

6 octobre. Nous sommes au Népal depuis une douzaine de jours. Notre petit groupe a déjà en commun une belle randonnée à travers la vallée de Khatmandu qui durant six jours nous a conduit jusqu’aux écoles où l’association parraine des enfants. En passant par le très beau site de SAILUNG à quelques 3000m, ce fût l’occasion de nous mettre en jambes car certaines étapes se sont avérées assez « sérieuses » avec des dénivelés et des durées qui n’ont rien a envier aux randos que nous pratiquons régulièrement en France. Ce matin donc nous quittons la « TISE-GUESTHOUSE » qui est devenu notre camps de base à BAUDHA. Nous y sommes tellement bien reçus! Super nouvelle: TEMBA lui-même va nous accompagner pour rejoindre « ses » montagnes, avec lui NIMA et SONU que nous connaissons depuis de longues années et que MARYSE et moi avons eu grand plaisir à retrouver. Avec eux, SONAM le frère de LAKPA qui lui est en charge du dispensaire du LANGTANG.

Nous sommes neufs: JOCELYNE; MARIE-MADELEINE; MARTINE; MARYSE; MIREILLE; SYLVIANE; ALAIN; PIERRE et moi-même JEAN GILLES. Nous embarquons dans les deux jeeps qui doivent nous conduire jusqu’à SHERPAGAUN d’où nous partirons à pieds vers la première étape de trek: GHODATABELA. La route est longue, mais les véhicules sont confortables comparés à ceux que nous avions empruntés par le passé. Une première étape pour un bon dal-bath dans un « resto-route » très local et quelques heures plus tard nous atteignons SYABRUBESI où nous rendons visite à l’école GEBS que TPH a soutenu encore assez récemment. Après un accueil très chaleureux de la part des élèves, de RAJU le directeur et de sa compagne SAMTEN, nous reprenons une piste escarpée en direction de notre étape nocturne.

JVPQ8972LPIP4875ELNA0342BOJP2833 IMG_9448IMG_E9449

Malheureusement, il a beaucoup plu les jours précédents et nous nous « cassons le nez » sur un passage très boueux que les voitures ne peuvent franchir. Autre problème et non des moindres: MARIE-MADELEINE montre des signes de fatigue dus à ce qui ressemble à un début de bronchite. Elle souhaite cependant continuer le chemin. TEMBA prend alors les choses en main et comme à l’accoutumée se montre d’une efficacité remarquable pour nous dénicher des porteurs et un logement pour la nuit… Et trouver un petit cheval que montera MARIE-MADELEINE pour la journée de demain. KYANGJIM est un petit village à quelques encablures de SHERPAGAUN.  Notre trek commence donc ici et il fait déjà nuit quand nous nous installons dans une sympathique guesthouse.

GHGY5324DQCI7334OOAV8803

Au matin, nous avons donc repris le chemin et nous atteignons rapidement SHERPAGAUN. Premier tea-time et 1er coca-cola pour MARYSE qui va découvrir que ce breuvage jusque là inconnu d’elle lui donne une énergie qu’elle ne soupçonnait pas!.. Ce chemin passe par les crêtes, nous dominons donc la LANGTANG KHOLA qui gronde et insuffle son énergie aux villages en contre-bas et bientôt l’électricité si nécessaire aux autochtones. La montée est régulière, le petit cheval qui supporte notre amie MARIE-MADELEINE nous devance, conduit par la jeune femme qui a accepté de nous suivre. Bientôt, nous avons le plaisir de découvrir les magnifiques sommets des géants de l’HIMALAYA qui nous offrent un spectacle grandiose. Nous reconnaissons maintenant le chemin car nous avons atteint RIVERSIDE. A près de 2800 m. L’énorme torrent déboule avec une force de Titan vers la vallée, ses embruns nous offrent leur fraîcheur et sa beauté nous ravit.

IMG_8999 IMG_9001IMG_9089IMG_9452WhatsApp Image 2023-10-08 à 08.51.19_5faec944 WhatsApp Image 2023-10-08 à 09.05.25_cbc7b8e9WhatsApp Image 2023-10-08 à 08.53.11_6cb91de5IMG_9462

Nous arrivons pour le lunch à LAMA HOTEL. L’après-midi s’annonce pluvieux, et nous cheminons en direction de notre future étape sans perdre de temps. Peu avant GHODATABELA nous devons sortir les capes de pluie. Fort heureusement NIMA peut offrir son coin de parapluie à MARYSE dont la cape est restée dans le sac du porteur. Nous sommes heureux de nous retrouver autour d’un poêle bien chaud et d’un bon repas.

WhatsApp Image 2023-10-08 à 08.53.14_7bb6f3d3 thumbnail

Après une nuit de repos, nous entamons la dernière montée vers le nouveau village du LANGTANG que nous apercevons au loin. Le beau temps est à nouveau au rendez-vous et les couleurs un peu (trop) criardes des nouveaux bâtiments se détachent dans le paysage dominé par la blancheur des glaciers. Lors d’une halte, nous découvrons avec plaisir une boisson délicieuse: nommée ici « SEABUCKTHRON » il s’avère que c’est du jus d’argousier. Servi frais ou chaud, ce breuvage est savoureux et riche en anti-oxydants! Les yaks ne prêtent aucune attention à notre passage mais nous-même ne pouvons nous empêcher d’admirer leur allure puissante et leur pelage généreux.  Nous arrivons enfin à la SUNRISE GUESTHOUSE où nous attends JHYANGJU la femme de TEMBA. Bien sûr l’émotion est au rendez-vous comme à chaques retrouvailles. Dès la première soirée nos amis langtanpas nous font partager leur chansons et même quelques pas de danse. Ambiance!

IMG_9481 IMG_9483 IMG_9119LZYX2807IMG_9164 IMG_9166

C’est une journée d’acclimatation, nous sommes maintenant à 3450m, aussi nous resterons dans le village et aux alentours. L’occasion de rendre visite à quelques amis que nous n’avons pas vus depuis longtemps. Nous nous rendons à MUNDU qui est situé juste au dessus. C’est là que LAKPA est responsable du dispensaire. En entamant il y a quelques années ses études d’infirmier, il avait déjà ce désir de se rendre utile ici en exerçant dans ce dispensaire qui alors n’en était qu’à l’état de projet. Il est heureux aujourd’hui de nous faire visiter son lieu de travail. A MUNDU subsistent également quelques très anciennes maison traditionnelles du LANGTANG. C’est là qu’habitait la maman de LAKPA avant le tremblement de terre de 2015 qui a détruit l’ancien village du LANGATANG. Aujourd’hui une vielle tante de TEMBA vit encore dans une de ces vielles bâtisses qui gardent un charme incomparable. Construites de pierres sèches et coiffées initialement de planche de bois tenues par des pierres en guise de toit, elles constituent un témoignage d’un patrimoine précieux pour les villageois. Pour notre groupe, ces premières heures dans cette magnifique montagne sont pour d’aucuns une découverte éblouissante, pour d’autres une grande joie de retrouver ces paysages mais surtout les amis et connaissances.

IMG_9181 IMG_9170 VCCH0886 WLMM3286IMG_9168PUIO9552

 Le lendemain, nous reprenons le sentier qui monte en direction de KYANGJIN GONPA. Le chemin est superbe, au départ ce sont les « murs de MANI » qui nous guident. Nous les contournons par la gauche comme il se doit. Certaines des pierres qui les composent ont été gravées il y très longtemps .Les représentations de BOUDDHA, MANJUSRI, PADMASANBAVA jouxtent des « roues du DHARMA » et un nombre incalculable du fameux mantra « OM MANI PADME HUM ». Plus loin, ce sont chortens et moulins à prière (actionné par le ruisseau) qui bordent notre route. En levant les yeux, les hauts sommets nous offrent un spectacle extraordinaire. Au font de la vallée le GANCHENPO domine l’ensemble avec ses flans qui ressemblent aux plis d’une immense jupe blanche.

AVMV0848 IMG_9174 IMG_9298 IMG_9307IMG_9548 IMG_9549

Nous allons passer la nuit chez NIMA dans la petite guesthouse où nous retrouverons sa femme  CHOPEMA. Ils sont installés là avec leur adorable petite fille SANGAY CHODEN et accueillent les touristes avec une gentillesse et un savoir-faire incomparable. Bien sûr, les petits cadeaux pour cette petite poupée de trois ans sortent des sacs aussitôt notre arrivée. NIMA est également guide et francophone puisqu’il a bénéficié par le passé du soutien de TPH pour aller  étudier notre langue à l’alliance Française de Khatmandu.

4thumbnailIMG_E9340 IMG_E9342

Nous nous séparons le lendemain: Jocelyne, Martine et Mireille iront avec Temba au KYANGJIN RI à 4300m accrocher quelques LUNGTHAS (drapeaux de prières en Tibétains); Alain  accompagné par SERAPH se lancera à l’assaut du TSERGO RI à quelques 5000m. Maryse et moi avons décidé de redescendre à LANGTANG VILLAGE pour passer un peu de temps avec nos amis sur place. C’est l’occasion de partager un excellent repas de momos frits chez DORJE dans la petite « GLACIER GUESTHOUSE » qu’il tient avec sa charmante épouse. Eux aussi sont les parents d’une très jolie petite fille. Comme la famille de NIMA, ils font partie des quelques jeunes (20/30 ans) qui ont choisi de vivre au LANGTANG toute l’année. Ils ne sont pas très nombreux: cinq familles qui vont perpétuer les traditions. Ce sont eux qui feront vivre le LANGTANG pour longtemps encore.

IMG_9583WhatsApp Image 2023-10-12 à 02.08.19_15ca0014 WhatsApp Image 2023-10-12 à 02.28.02_49bb32e6392816457_7089490134415654_7982433589366336154_n 392784696_7089491251082209_2588345330963257345_nIMG_9156 IMG_E9229BSUS6606

Le soir venu tout le monde est réuni à la SUNRISE GUESTHOUSE. MARIE-MADELEINE y est restée se reposer sous la bonne garde de JHYANGJU et de SONAM pendant notre escapade de la veille. Son état est stationnaire, elle souffre du mal des montagnes et son évacuation par hélicoptère est organisée par TEMBA. Après le repas la bonne humeur règne malgré tout. SONU entreprend de nous interpréter quelques chansons traditionnelles accompagné de son TAMLING et par sa sœur JHYANGJU. L’instrument passe de mains en mains et nous passons une excellente soirée.

IMG_9259 IMG_9261 IMG_9264IMG_9598

 Au matin, le temps est venu des adieux. Réunis dans la cour nos embrassades sont chargées en émotions. Un dernier regard pour ces paysages merveilleux quelques derniers mots pour ceux que l’ont quitte et nous reprenons le chemin de la descente. Notre prochaine étape sera LAMA HOTEL où il n’y a rien d’inoubliable tant l’inconfort de la guesthouse nous déçoit. Après cette dernière nuit, trois d’entre nous: Jocelyne, Alain et Pierre nous quitteront pour prolonger leur trek en direction des lacs de GOSAINKUDA avec comme guide Seraph et un porteur.le reste du groupe rejoint bientôt BAMBU pour le déjeuner, nous arrivons à SYABRUBESI dans l’après-midi. Nous découvrons qu’une grosse installation hydro-électrique est en construction à environ une heure de marche de l’arrivée. Une route a été construite, et une navette fait le trajet jusqu’au village. Nous l’empruntons car la route à pied a peu d’intérêt. Ceci justifie d’ailleurs bien de passer par le chemin des crêtes que nous avons pris à l’aller.

IMG_9603WZQK8716IGZQ4484IMG_9448

CHENGA DAWA; TEMBA; PURPHU; SERPHA; GYURMEY

CHENGA DAWA; TEMBA; PURPHU; SERPHA; GYURMEY

 

 Un grand MERCI et TASHI DELEK à nos guides, accompagnateurs, et porteurs! TEMBA, SONU, NIMA,SONAM, SERPHA, PURPHU, GYURME, CHENGA DAWA, 

 

 

 

 

 



Visite des écoles 2023

Nous y voilà enfin! Cinq ans que nous étions impatients de rencontrer ces jeunes enfants que nous parrainons dans la vallée de Khatmandu. Bien sûr, notre ami Rabi ne manquait pas de nous envoyer photos et commentaires lorsqu’il apportait l’argent de l’association aux élèves, mais ce moment, nous l’attendions de part et d’autre depuis longtemps! Ce 28/09/2023, c’est parti!

Nous sommes un groupe de neuf voyageurs: Jocelyne, Marie-Madeleine, Martine, Maryse, Mireille, Sylviane, Alain, Pierre et Jean Gilles. Si Maryse et moi-même venons au Népal depuis longtemps, trois d’entre nous ont seulement déjà fait un trek et quatre découvrent le pays.

Pour se rendre dans le district de Ramechap, il faut se diriger vers l’est. Notre périple, qui va durer six jours commence donc par Changunarayan. En effet nous avons prévu de joindre l’utile à l’agréable, aussi nous avons demandé à Rabi qui est guide de métier de nous concocter un programme de randonnées et de visites culturelles avant d’atteindre les villages reculés qui abritent les écoles.

CHANGUNARAYAN est l’un des plus anciens temples de VISHNU de la vallée. Construit au cinquième siècle, il est très vénéré par les Népalais pour qui VISHNU est un dieux hindouiste très important. Classé au patrimoine de l’UNESCO ce temple a été très abimé lors du séisme de 2015, mais il a été rebâti dans les règles de l’art et arbore maintenant de belles couleurs qu’il avait quelque peu perdues avec le temps.

IMG_9181 IMG_9174 IMG_9179IMG_9177(Edited)WhatsApp Image 2023-10-03 à 04.34.09_988d6647

Nous atteignons ensuite BHAKTAPUR. C’est là qu’habite Rabi et c’est en maitre des lieux qu’il nous fait visiter sa ville! Véritable musée à ciel ouvert célèbre pour son mode vie traditionnel et sa culture ancestrale, BHAKTAPUR nous révèle bien de ses secrets et de ses merveilles architecturales. Nous dinerons chez Rabi d’un  délicieux dal bath cuisiné par Mamita sa femme, puis nous nous endormirons repus dans un charmant hôtel non loin du durbar square. Au réveil, nous assistons aux ballet des femmes qui vont de temples en temples apporter leurs offrandes aux dieux.

IMG_9198IMG_9203 IMG_9188WhatsApp Image 2023-09-28 à 18.02.45_a3a23aa2 WhatsApp Image 2023-09-28 à 18.02.09_dd2b1511IMG_9207(Edited)

Quelques heures de route plus tard, nous atteignons MUDE BAZAR situé à 2500 m. Nous faisons ensuite route à pieds pour rejoindre le village de DUNGE. C’est le début de notre petit trek dans cette région à majorité TAMANG l’ethnie dominante de confession bouddhiste. Cependant sur notre chemin, quelques Sadhus (hindouistes) vont en pèlerinage dans la même direction que nous:SAILUNG. C’est l’occasion d’admirer au loin les géants qui nous offrent fièrement leurs flancs d’un blanc immaculé et majestueux. Nous dormons dans un lodge où une petite fille facétieuse nous fait bien rire.

IMG_9217IMG_9220(Edited)IMG_9223(Edited)IMG_9244(Edited)IMG_9241IMG_9245

Nous entamons la longue montée qui nous mènera à SAILUNG. Large point de vue à 3146m, il est le point culminant de la région. Au sommet de nombreux chortens et autres stupas sont érigés où viennent les pèlerins se recueillir et prier. C’est un endroit envoûtant par le mysticisme qui s’en dégage et la beauté du site. On y trouve une marque au sol dans la pierre qui ne serait autre que l’empreinte du pied de Bouddha… Le grand stupa au sommet aurait été bâti avec les matériaux issus de la démolition du Stupa de BODNATH  lors du séisme de 2015. Nous empruntons la descente alors que la pluie menace. Le chemin surtout composé de marches en pierres n’est pas de tout repos.

IMG_9281(Edited) IMG_9278WhatsApp Image 2023-10-01 à 09.51.51_e1e2a622IMG_9272IMG_9282(Edited)IMG_9283

 

Au tiers du parcours  nous voilà surpris par un orage torrentiel. Bien heureusement nous pouvons nous abriter le temps que la force des éléments se calme un peu. Nous reprenons la descente sous le regard anxieux de Rabi, pas très rassuré de voir ces septuagénaires s’aventurer dans cette descente glissante et piégeuse! Nous arrivons cependant sans encombre, mais fourbus, à DOROMBA dans le home-stay qui nous attend. Débarrassés des quelques sangsues qui nous adorent, la pluie a cessé, nous tâchons de passer une bonne nuit de repos!

WhatsApp Image 2023-10-01 à 09.40.56_7b1285e8WhatsApp Image 2023-10-01 à 09.40.03_662bb59fWhatsApp Image 2023-10-01 à 09.59.00_50a76ec0WhatsApp Image 2023-10-01 à 09.59.54_9d0a7078

 

Nous repartons au matin sur les sentiers en direction de la première école où nous soutenons 23 enfants. Se balader à pieds dans la campagne népalaise est toujours un enchantement tant par les paysages que par les rencontres avec les autochtones qui vaquent à leurs occupations quotidiennes et nous adressent de grands « Namasté ». Nous avons même pu déguster des grenouilles pêchées par les jeunes villageois dans la rivière en contre-bas! Même pas mal!

AHPV7939 IMG_E8553 IMG_E8555 WhatsApp Image 2023-10-01 à 09.49.02_3da1a12b WhatsApp Image 2023-10-01 à 09.52.46_01c7b324 WhatsApp Image 2023-10-01 à 09.51.51_f4aee690 WhatsApp Image 2023-10-01 à 09.48.09_41d43be3WhatsApp Image 2023-10-01 à 10.04.58_b1cf1686 WhatsApp Image 2023-10-01 à 10.04.59_6bc904b0

 

Nous voilà enfin à NAGSIVA HILDEVI. l’école, « SHREE PASHUPATI SECONDARY SCHOOL » nous ouvre ses portes. Dans une grande salle, l’équipe de direction a réuni les parents et les enfants qui nous attendaient avec impatience et une grande curiosité. Les traditionnelles KHATAS nous sont offertes ainsi que des colliers de fleurs. Nous distribuons à notre tour cahiers et stylos ainsi que les enveloppes contenant la somme correspondant à un semestre de parrainage. L’émotion qui nous envahi en croisant ces regards d’enfants si reconnaissants est  difficile à contenir. Certains s’enhardissent à nous adresser quelques mots pour témoigner de leur remerciements. C’est un magnifique moment de partage que nous vivons tous ensembles. Eux si démunis, un peu effrayés et nous si empruntés face à de tels honneurs. Rabi a bien fait les choses: il avait préparé en amont toutes les enveloppes pour les différents enfants des trois écoles. Quarante quatre enfants en tout auquel est venu s’ajouter un petit nouveau accompagné par sa grand-mère aussitôt parrainé par Claudine représentée par son amie Mireille!

IMG_8610IMG_8628IMG_8642 IMG_8643 IMG_8689IMG_8736 IMG_8735IMG_9305(Edited)IMG_9325(Edited)ATTV4393IAKF6645WhatsApp Image 2023-10-01 à 10.05.07_4a60f15e WhatsApp Image 2023-10-01 à 10.05.07_5f5485f7

 

Après une nuit passée dans le village nous repartons, mais sur notre chemin, Rabi nous indique une autre école, toute petite et bien modeste. Tenue par des religieux bouddhistes elle accueille une vingtaine d’enfants qui paraissent également très pauvres. Nous avons emporté depuis la France des chaussures d’enfants et des friandises que nous leurs distribuons.

IMG_E8767 IMG_8768IMG_9348 IMG_9351

En route pour le village de DAHOO. C’est le village dont Rabi est originaire ainsi que le guide adjoint qui nous accompagne: HIRA LAMA. Encore quelques heures de marche dans ce décor champêtre toujours plus beau à chaque détour de chemin. L’école est très belle. Une vaste cours avec de jolies plantes et des jeux pour enfants, des bâtiments récents et propres. Le même scénario se reproduit avec l’accueil par le directeur et l’équipe pédagogique, et dans une salle les enfants réunis avec leurs familles. Il faut préciser que ceux que nous parrainons ont été choisis car ils sont orphelins, parfois de mère, le plus souvent de père, parfois des deux. Ils vivent donc avec une grand-mère, une tante ou un oncle qui n’ont pas souvent les moyens de les élever correctement. Ici nous soutenons quinze enfants.

IMG_8796 IMG_8797IMG_8799 IMG_8805 IMG_8808 IMG_8816 IMG_8817 IMG_8819IMG_9367(Edited)

Cette fois nous repartons en jeep pour atteindre un splendide hôtel. En effet Rabi nous y a réservé des chambres car il est persuadé que nous n’allions pas survivre à la modestie des conditions d’accueil jusque là rencontrées!.. Nous profitons bien entendu de ce confort pour nous accorder une bonne douche chaude et un peu de repos.

La troisième école est toute modeste et charmante. Nous y sommes reçus en extérieur par les enseignants et les enfants. Quelques parents sont aussi présents. L’ambiance est très gaie, il fait beau temps et comme souvent, je fait un peu le pitre pour faire rire les gamins. Aussitôt le contact est chaleureux et nous passons ensemble un très agréable moment. Après que les KHATAS et les enveloppes distribuées, nous nous saluons de grands « NAMASTE »!

IMG_8867 IMG_8873 IMG_9378 IMG_9383 IMG_9387 IMG_9392 IMG_9396 IMG_9398 IMG_9402

 

 La route est un peu longue jusqu’à Bodnath où nous logeons et nos pensées sont toutes encore tournées vers ces jeunes élèves et leurs familles avec qui nous avons passé de si belles heures.

 Un grand DHANYAVAD (MERCI) à notre cher RABI qui fait preuve d’un grand dévouement et d’une grande générosité pour ces familles. Sans lui, notre association ne pourrait pas mettre en place un soutien aussi efficace.

RABI DAS DONG

RABI DAS DONG

HIRA LAMA

HIRA LAMA

 

Jean Gilles

 

 

 

 

 



Versement des parrainages par RABI et BIJAY.

En ce début décembre, comme promis, notre ami RABI a pris la longue route qui le conduit de Khatmandu aux villages plus à l’est où T.P.H. parraine des écoliers depuis quelques temps déjà.

Cette fois, il est accompagné de notre ami commun BIJAY qui comme RABI est originaire de ces contrées reculées du Népal.

Pour cette année, c’est 37 enfants qui ont pu bénéficier de ce soutien financier qui leur permettra de se rendre à l’école en ayant pris un petit déjeuner et de payer la tenue qui est obligatoire dans les écoles Népalaises.

Ils nous ont envoyé comme chaque fois de belles photos qui témoignent de l’importance et du cérémonial lié à cette démarche.

258245456_266794052153985_1028186522736619368_n259051868_430190055312498_1462120338763054368_n259471241_3045984352350756_9037219446423250075_n317375411_1334076280739437_1757044067434052005_n

318283364_880394316317383_2539510594041402741_n318280946_866633767806993_5695514696942099875_n258188615_376394720933173_6415193016277830222_n318003914_5650408158384470_2840574525407995976_n

 

318382547_927100581609266_5552614799949454669_n318425933_1419083845166321_7062184897017889722_n319031719_1845449755842350_5531341140348520945_n318963685_468884891993185_6998558125397057809_n319456546_1178282013054129_2820842605231333242_n

 



Aide humanitaire au Népal et pour les Ukrainiens.

Une distribution d’aide alimentaire était prévue de longue date à Bakthapur.

Le covid et sa version omicron nous ont retardé: la distribution prévue mi-février a enfin eu lieu hier le vendredi 11 mars. C’est avec l’aide de l’association « des mères » qui est d’obédience bouddhiste que Rabi et sa compagne Mamita ont organisé ce moment de partage tant attendu pour les plus défavorisés parmi les habitants de Bakthapur.

Notre association a donc financé cette aide alimentaire pour quelques 30 familles dans le besoin qui ont reçu chacune 30 kg de riz, 3 kg de lentilles, 2 litres d’huile et un paquet de sel.

Merci à Mamita, Rabi, aux membres de l’association « des mères » de Bakhtapur pour avoir mis en œuvre cette action sur le terrain!

A Saint Egrève nous nous sommes aussi mobilisés pour aider nos amis Ukrainiens: lors de notre vide-grenier du 6 mars, nous avons relayé leur appel aux dons en donnant le micro à Olga qui représente sa communauté dans notre ville. Cela a été aussitôt suivi d’un vrai élan de générosité car les dons ont afflué pour rejoindre la frontière polonaise et ensuite les combattants Ukrainiens.

Par ailleurs notre association a fait don d’un lot de produits d’hygiène et un autre de médicaments à hauteur de 280€. Nous avons aussi pu recueillir une douzaine sacs à dos (merci au CAF Vallée de la Gresse qui a réagi très rapidement!)

Nous aurons , malheureusement, a continuer à nous mobiliser pour cette cause…

274929292_1168668333869835_1346458967174447339_n275179452_497612671978275_3097462933964801015_n275194595_691607431853280_5357732785896697038_n275234631_666363904630437_2237777607669164641_n 275197438_939435313410460_2828541673718209568_n 275276107_684156446266642_6670139973629618232_n275412069_477945447160339_2100566895393361768_n



Aide à la scolarité au Népal.

Dans le courant de l’année 2021, nous avons reçu un don très substantiel de la part d’une famille amie du Népal et de TPH. Nous avons décidé que cet argent serait entièrement en faveur des enfants défavorisés qui sont suivis au Népal par notre relai local (et ami) RABI DAS DONG.

Il est natif d’un petit village reculé à plusieurs heures de 4×4 à l’est de Baktapur. Il a gardé des attaches là-bas et il vient en aide avec son association aux enfants orphelins qui, hébergés par leurs grands parents ou oncles et tantes, n’ont souvent pas même de quoi se payer la tenue scolaire (obligatoire au Népal) ou même d’aller à l’école avec quelque chose dans le ventre…

TPH parraine déjà 8 enfants de façon collective dans ces écoles, d’autres, au nombre de 10, sont sponsorisés par des membres de l’association de façon individuelle.

Rabi nous avait parlé de 19 autres enfants qui étaient dans le besoin, nous avons donc pu grâce à ce don leur apporter l’aide qui leur fallait.

C’est près de 4000€ que nous avons donc envoyé cette année. Pendant longtemps, les écoles étaient fermées pour raison sanitaire. après une brève reprise cet automne, les fêtes de Dashain et Diwhali ont occasionné encore un mois de vacances… Rabi tenait à se rendre dans les écoles pour distribuer l’argent quand tous les enfants concernés seraient présents, il a donc attendu jusqu’à dimanche dernier pour être sûr de trouver les écoles ouvertes.

Sur les photos on peut le voir distribuer directement de l’argent de la main à la main aux enfants: c’est surtout « pour marquer le coup » car il est en rapport avec les directeurs qui se chargent de lui signaler les enfants dans le besoin, mais aussi de procéder à une distribution mensuelle des sommes que nous leur envoyons. Sur ce point, nous avons une totale confiance en Rabi qui est très impliqué depuis longtemps dans des associations qui regroupent d’anciens élèves qui comme lui veulent aider à l’éducation dans ces régions reculées. Nous avons d’ailleurs rencontrés plusieurs membres de ces associations locales lors d’un séjour chez lui à  Baktapur.

Nous nous donnons comme objectif de maintenir ce sponsoring aussi longtemps qu’il sera nécessaire pour ces jeunes élèves.

Dahoo school (2) Dahoo school Khadadevi fundament primary School (5) Khadadevi fundament primary School (6) Shree Pashupati secondary school Nagasiwa (2) Shree Pashupati secondary school Nagasiwa (3) Shree Pashupati secondary school Nagasiwa (4) Shree Pashupati secondary school Nagasiwa

 



Partenariat CHARDON BLEU SOLIDAIRE / TPH.

Au début du printemps dernier, nous avons rencontré Aurélia qui, avec son mari Manu produisent d’excellents vins dans leur domaine « Le CHARDON BLEU »près de Grignan dans la Drôme. Tout en dégustant un délicieux « Brigand Rouge », nous avons évoqué avec elle notre association, le Népal, les difficultés dues  à la crise sanitaire pour tous ceux qui vivent essentiellement du tourisme là-bas… Spontanément elle nous a proposé un partenariat dans le cadre d’une initiative qu’elle venait de créer: « Le Chardon Bleu Solidaire » Le principe en est simple: sur chaque achat signalé dans le cadre de ce partenariat, il est reversé 15% HT à l’association TPH. Nous avons donc organisé nous même quelques dégustations avec nos adhérents(es) et amis(es). « Ritournelle », « Chant de Lèze »,et autres « Roche and Roll » ont fait le reste! Les amateurs de bons vins ont aussitôt reconnu et salué le beau travail en Bio de nos amis de la Roche Saint Secret. Les ventes se sont envolées et c’est prés de 570 € que TPH a reçu pour cette opération! Cet argent ira alimenter le soutien que l’association organise pour les enfants démunis au Népal dans la vallée de Khatmandu sous la forme d’un sponsoring collectif.

Bonne nouvelle, ce partenariat va redémarrer pour la fin de l’année ce qui vous permettra de renouveler votre stock ou de découvrir de nouveaux crus.

En attendant, vous pouvez visiter le site:

https://www.domaineduchardonbleu.fr/bienvenue/a-propos/

image Chardon Bleu

 

 

 

 

 



Aide alimentaire à Bakthapur.

Nous avions soutenu l’an passé les « restos du cœur Népalais » par l’intermédiaire de notre ami RABI qui fait preuve d’une grande générosité et d’une grande probité. La crise sanitaire est toujours aussi grave au Népal, les plus démunis ne mangent pas à leur faim. Aidé par son association de Bakthapur, Rabi a recensé 30 familles qui nécessitaient une aide alimentaire d’urgence: du riz, des lentilles, de l’huile…

Nous avons envoyé 700€ pour financer cette distribution qui a été réalisée très efficacement le 3 juillet dernier. Voici les photos qui illustrent ce moment. 

BAKTHAPUR Juillet 2021 BAKTHAPUR Juillet 2021 (2) BAKTHAPUR Juillet 2021 (3) BAKTHAPUR Juillet 2021 (4) BAKTHAPUR Juillet 2021 (5) BAKTHAPUR Juillet 2021 (6) BAKTHAPUR Juillet 2021 (7) BAKTHAPUR Juillet 2021 (8) BAKTHAPUR Juillet 2021 (10) BAKTHAPUR Juillet 2021 (12) BAKTHAPUR Juillet 2021 (13) BAKTHAPUR Juillet 2021 (15) BAKTHAPUR Juillet 2021 (16) BAKTHAPUR Juillet 2021 (18) BAKTHAPUR Juillet 2021 (19)



Les actions de TPH au Népal en 2020

Cette fin d’année 2020 a été perturbée par la situation sanitaire, comme l’a été le printemps…

Au Népal les répercutions sont inévitablement dramatiques puisque l’absence de tourisme entraine un manque de ressources dans tous les domaines.

Conscients de ces problèmes, nous avons décidé d’apporter une aide financière à tous ceux que nous savions en difficulté:
  • Les familles du Langtang qui dépendent en grande partie du trekking, ainsi que deux de nos amis guides francophones.
  • Une association népalaise qui, à l’instar de nos « restos du cœur » distribue des repas aux plus démunis.
  • L’école  GEBS de Syabrubensi.
  • Il y trois mois, l’atelier de femmes couturières de Khatmandu tenu par les sœurs et belle-sœur de notre ami Bijay était sur le point de fermer, les machines à coudre et le matériel étaient mis en vente, faute de pouvoir payer le loyer du local… Nous leurs avons envoyé de quoi passer ce cap difficile et dans la foulée leur avons passé une commande de vêtements.
  • Nous avons renouvelé le sponsoring de TPH et celui des adhérents de l’association en faveur des enfants orphelins de la région de Bhaktapur.
Pour financer toutes ces aides, il fallait que nous réagissions face aux problèmes posés par l’annulation de tous nos lieux de vente habituels. L’appel que nous avons lancé pour organiser des ventes privées a été suivi avec un enthousiasme et une efficacité qui ont dépassé toutes nos espérances. 

Nous avons pu passer commande à l’atelier » Pagoda » et aux autres fournisseurs de châles et de bijoux ainsi qu’a l’atelier de femmes dont je parlais plus haut.

Au total, c’est 19 000€ que nous avons envoyés au Népal sous forme de dons tout au long de cette année 2020.

Un grand MERCI à toutes les vendeuses! Sans vous, rien n’aurait été possible!

Bonne et heureuse année 2021!

Les « restos du cœur » népalais:

Image de prévisualisation YouTube

Ci-dessous: don aux écoliers et lettre de remerciement des couturières.

128207241_2878153829084226_859506245715149209_nlettre Bijay



12345...8

Fes la Mourra, noun la guerra |
Etrépagny Autrement |
Association des Jeunes pour... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Enfants et Santé Pyrénées L...
| Lectorat français de l'...
| eolus