Logo T P H

 

Association loi de 1901 à but culturel et humanitaire

 logohtmlhtmlm7b0293991.jpg

6bis rue du Cotaire 38120 Saint Egrève

Tel: 09 75 88 71 32 / E-mail: tph38120@yahoo.fr



Qui sommes nous?

Pour accéder aux différentes pages et articles du site: cliquez sur les boutons « pages » « catégories »  en haut de cette page de présentation

 

L’association « Tibétains et Peuples de l’Himalaya » a vu le jour en début d’année 2010.

       Le groupe fondateur de T P H est constitué de personnes ayant voyagé à plusieurs reprises au Tibet,au Népal, et en Inde du nord (Himachal pradesh, Ladakh). Les rencontres  avec les réfugiés tibétains vers lesquels nous nous sommes naturellement tournés dés le début, nous ont servit de base aux projets de soutien que nous menons aujourd’hui.

Ayant activement oeuvré dans plusieurs associations depuis 2004, nous avons constaté les besoins des populations locales tant sur le plan de la reconnaissance de leur culture, que sur le plan économique.

 C’est pourquoi nous avons bâti des projets de soutien en faveur des plus démunis dans ces régions. Soutien de structures existantes (ateliers d’artisanat, tourisme éthique) mais aussi soutien d’initiatives personnelles ou collectives pour la création de petites entreprises (commerce, artisanat, achat de bétail ou de semences) souvent de taille familiale.

 Pour mener à bien ces projets, nous sollicitons l’engagement et l’implication d’acteurs locaux qui ont déjà œuvré pour leur communauté, et qui feront le lien avec l’association.

 

Notre assemblée Générale s’est tenue le 14 janvier2022.

Comme chacun le sait, l’année 2021 n’a pas été bien meilleure que la précédente pour nos amis Népalais qui doivent faire face au manque de touristes, ce qui impacte tous les domaines d’activités du pays.

Nous n’avons pas pu nous rendre sur place, mais cela ne nous a pas empêchés d’envoyer notre aide aux enfants que l’association sponsorise, et d’apporter notre soutien aux plus démunis.

Projets votés pour 2022:

  • Soutien à l’atelier « Pagoda » qui nous fourni l’essentiel des produits d’artisanats.
  • Soutien aux autres fournisseurs : atelier de femmes; bijoux; châles.
  • maintenir et consolider les parrainages tant individuels que ceux, collectifs, que gère TPH avec l’aide de Rabi sur place. Pérenniser les nouveaux sponsorings qui ont été possibles en 2021 grâce aux dons qui nous ont été faits.
  • Soutien ponctuel aux « Restos du cœur Népalais »
  • Soutien financier comme en 2021 pour toutes les familles (notamment Langtagpas) qui nous signalerons leurs difficultés.
  • Concernant l’école GEBS: proposition d’annuler la dette initiale de 4000€  en raison de conditions particulièrement difficiles depuis son attribution. Nous décidons d’accorder 500€ d’aide pour 2022 et de cesser ensuite le soutien financier car actuellement l’école se porte bien.
  • Renouveler le partenariat avec « Chardon Bleu »

 

 

 

Le Chemin… est le but.

Qui sommes nous? dans Présentation nepal2007342

 



Aide humanitaire au Népal et pour les Ukrainiens.

Une distribution d’aide alimentaire était prévue de longue date à Bakthapur.

Le covid et sa version omicron nous ont retardé: la distribution prévue mi-février a enfin eu lieu hier le vendredi 11 mars. C’est avec l’aide de l’association « des mères » qui est d’obédience bouddhiste que Rabi et sa compagne Mamita ont organisé ce moment de partage tant attendu pour les plus défavorisés parmi les habitants de Bakthapur.

Notre association a donc financé cette aide alimentaire pour quelques 30 familles dans le besoin qui ont reçu chacune 30 kg de riz, 3 kg de lentilles, 2 litres d’huile et un paquet de sel.

Merci à Mamita, Rabi, aux membres de l’association « des mères » de Bakhtapur pour avoir mis en œuvre cette action sur le terrain!

A Saint Egrève nous nous sommes aussi mobilisés pour aider nos amis Ukrainiens: lors de notre vide-grenier du 6 mars, nous avons relayé leur appel aux dons en donnant le micro à Olga qui représente sa communauté dans notre ville. Cela a été aussitôt suivi d’un vrai élan de générosité car les dons ont afflué pour rejoindre la frontière polonaise et ensuite les combattants Ukrainiens.

Par ailleurs notre association a fait don d’un lot de produits d’hygiène et un autre de médicaments à hauteur de 280€. Nous avons aussi pu recueillir une douzaine sacs à dos (merci au CAF Vallée de la Gresse qui a réagi très rapidement!)

Nous aurons , malheureusement, a continuer à nous mobiliser pour cette cause…

274929292_1168668333869835_1346458967174447339_n275179452_497612671978275_3097462933964801015_n275194595_691607431853280_5357732785896697038_n275234631_666363904630437_2237777607669164641_n 275197438_939435313410460_2828541673718209568_n 275276107_684156446266642_6670139973629618232_n275412069_477945447160339_2100566895393361768_n



Aide à la scolarité au Népal.

Dans le courant de l’année 2021, nous avons reçu un don très substantiel de la part d’une famille amie du Népal et de TPH. Nous avons décidé que cet argent serait entièrement en faveur des enfants défavorisés qui sont suivis au Népal par notre relai local (et ami) RABI DAS DONG.

Il est natif d’un petit village reculé à plusieurs heures de 4×4 à l’est de Baktapur. Il a gardé des attaches là-bas et il vient en aide avec son association aux enfants orphelins qui, hébergés par leurs grands parents ou oncles et tantes, n’ont souvent pas même de quoi se payer la tenue scolaire (obligatoire au Népal) ou même d’aller à l’école avec quelque chose dans le ventre…

TPH parraine déjà 8 enfants de façon collective dans ces écoles, d’autres, au nombre de 10, sont sponsorisés par des membres de l’association de façon individuelle.

Rabi nous avait parlé de 19 autres enfants qui étaient dans le besoin, nous avons donc pu grâce à ce don leur apporter l’aide qui leur fallait.

C’est près de 4000€ que nous avons donc envoyé cette année. Pendant longtemps, les écoles étaient fermées pour raison sanitaire. après une brève reprise cet automne, les fêtes de Dashain et Diwhali ont occasionné encore un mois de vacances… Rabi tenait à se rendre dans les écoles pour distribuer l’argent quand tous les enfants concernés seraient présents, il a donc attendu jusqu’à dimanche dernier pour être sûr de trouver les écoles ouvertes.

Sur les photos on peut le voir distribuer directement de l’argent de la main à la main aux enfants: c’est surtout « pour marquer le coup » car il est en rapport avec les directeurs qui se chargent de lui signaler les enfants dans le besoin, mais aussi de procéder à une distribution mensuelle des sommes que nous leur envoyons. Sur ce point, nous avons une totale confiance en Rabi qui est très impliqué depuis longtemps dans des associations qui regroupent d’anciens élèves qui comme lui veulent aider à l’éducation dans ces régions reculées. Nous avons d’ailleurs rencontrés plusieurs membres de ces associations locales lors d’un séjour chez lui à  Baktapur.

Nous nous donnons comme objectif de maintenir ce sponsoring aussi longtemps qu’il sera nécessaire pour ces jeunes élèves.

Dahoo school (2) Dahoo school Khadadevi fundament primary School (5) Khadadevi fundament primary School (6) Shree Pashupati secondary school Nagasiwa (2) Shree Pashupati secondary school Nagasiwa (3) Shree Pashupati secondary school Nagasiwa (4) Shree Pashupati secondary school Nagasiwa

 



Partenariat CHARDON BLEU SOLIDAIRE / TPH.

Au début du printemps dernier, nous avons rencontré Aurélia qui, avec son mari Manu produisent d’excellents vins dans leur domaine « Le CHARDON BLEU »près de Grignan dans la Drôme. Tout en dégustant un délicieux « Brigand Rouge », nous avons évoqué avec elle notre association, le Népal, les difficultés dues  à la crise sanitaire pour tous ceux qui vivent essentiellement du tourisme là-bas… Spontanément elle nous a proposé un partenariat dans le cadre d’une initiative qu’elle venait de créer: « Le Chardon Bleu Solidaire » Le principe en est simple: sur chaque achat signalé dans le cadre de ce partenariat, il est reversé 15% HT à l’association TPH. Nous avons donc organisé nous même quelques dégustations avec nos adhérents(es) et amis(es). « Ritournelle », « Chant de Lèze »,et autres « Roche and Roll » ont fait le reste! Les amateurs de bons vins ont aussitôt reconnu et salué le beau travail en Bio de nos amis de la Roche Saint Secret. Les ventes se sont envolées et c’est prés de 570 € que TPH a reçu pour cette opération! Cet argent ira alimenter le soutien que l’association organise pour les enfants démunis au Népal dans la vallée de Khatmandu sous la forme d’un sponsoring collectif.

Bonne nouvelle, ce partenariat va redémarrer pour la fin de l’année ce qui vous permettra de renouveler votre stock ou de découvrir de nouveaux crus.

En attendant, vous pouvez visiter le site:

https://www.domaineduchardonbleu.fr/bienvenue/a-propos/

image Chardon Bleu

 

 

 

 

 



Aide alimentaire à Bakthapur.

Nous avions soutenu l’an passé les « restos du cœur Népalais » par l’intermédiaire de notre ami RABI qui fait preuve d’une grande générosité et d’une grande probité. La crise sanitaire est toujours aussi grave au Népal, les plus démunis ne mangent pas à leur faim. Aidé par son association de Bakthapur, Rabi a recensé 30 familles qui nécessitaient une aide alimentaire d’urgence: du riz, des lentilles, de l’huile…

Nous avons envoyé 700€ pour financer cette distribution qui a été réalisée très efficacement le 3 juillet dernier. Voici les photos qui illustrent ce moment. 

BAKTHAPUR Juillet 2021 BAKTHAPUR Juillet 2021 (2) BAKTHAPUR Juillet 2021 (3) BAKTHAPUR Juillet 2021 (4) BAKTHAPUR Juillet 2021 (5) BAKTHAPUR Juillet 2021 (6) BAKTHAPUR Juillet 2021 (7) BAKTHAPUR Juillet 2021 (8) BAKTHAPUR Juillet 2021 (10) BAKTHAPUR Juillet 2021 (12) BAKTHAPUR Juillet 2021 (13) BAKTHAPUR Juillet 2021 (15) BAKTHAPUR Juillet 2021 (16) BAKTHAPUR Juillet 2021 (18) BAKTHAPUR Juillet 2021 (19)



Les actions de TPH au Népal en 2020

Cette fin d’année 2020 a été perturbée par la situation sanitaire, comme l’a été le printemps…

Au Népal les répercutions sont inévitablement dramatiques puisque l’absence de tourisme entraine un manque de ressources dans tous les domaines.

Conscients de ces problèmes, nous avons décidé d’apporter une aide financière à tous ceux que nous savions en difficulté:
  • Les familles du Langtang qui dépendent en grande partie du trekking, ainsi que deux de nos amis guides francophones.
  • Une association népalaise qui, à l’instar de nos « restos du cœur » distribue des repas aux plus démunis.
  • L’école  GEBS de Syabrubensi.
  • Il y trois mois, l’atelier de femmes couturières de Khatmandu tenu par les sœurs et belle-sœur de notre ami Bijay était sur le point de fermer, les machines à coudre et le matériel étaient mis en vente, faute de pouvoir payer le loyer du local… Nous leurs avons envoyé de quoi passer ce cap difficile et dans la foulée leur avons passé une commande de vêtements.
  • Nous avons renouvelé le sponsoring de TPH et celui des adhérents de l’association en faveur des enfants orphelins de la région de Bhaktapur.
Pour financer toutes ces aides, il fallait que nous réagissions face aux problèmes posés par l’annulation de tous nos lieux de vente habituels. L’appel que nous avons lancé pour organiser des ventes privées a été suivi avec un enthousiasme et une efficacité qui ont dépassé toutes nos espérances. 

Nous avons pu passer commande à l’atelier » Pagoda » et aux autres fournisseurs de châles et de bijoux ainsi qu’a l’atelier de femmes dont je parlais plus haut.

Au total, c’est 19 000€ que nous avons envoyés au Népal sous forme de dons tout au long de cette année 2020.

Un grand MERCI à toutes les vendeuses! Sans vous, rien n’aurait été possible!

Bonne et heureuse année 2021!

Les « restos du cœur » népalais:

Image de prévisualisation YouTube

Ci-dessous: don aux écoliers et lettre de remerciement des couturières.

128207241_2878153829084226_859506245715149209_nlettre Bijay



Rentrée GEBS: des difficultés, beaucoup de courage!

La rentrée des classes (qui a lieu au printemps au Népal) a été retardée par l’épidémie qui a obligé nos amis Népalais a se confiner tout comme nous… Le sort s’acharnant, c’est la mousson extrêmement brutale cette année qui a provoqué une coulée de boue juste au dessus de l’école. Heureusement aucune personne ne se trouvait là, mais les dégâts matériels sont considérables: tout un angle du bâtiment a été littéralement soulevé ce qui a entrainé la destruction de plusieurs salles de classe. 

Tout était pourtant prêt, en cette fin juin, pour accueillir les élèves qui ont hâte de rejoindre leur nouvelle école toute neuve. On venait juste de mettre les dernières touches de peinture et régler les derniers détails. A Syabrubensi on n’attendait plus que ce fâcheux virus disparaisse pour fêter dignement la rentrée scolaire.

Quand le glissement de terrain est survenu, il a fallu faire preuve d’un sacré courage pour affronter cette nouvelle épreuve! Raju et Samten se sont retroussé les manches, réuni autour d’eux la main d’œuvre nécessaire pour faire face aux travaux et en cette fin août, après d’incommensurables efforts, l’école est à nouveau opérationnelle… Mais depuis quelques jours un nouveau confinement est instauré dans le pays.

Notre association a pu envoyer 3300€ pour les aider à faire face. 2300 € de « TPH » + 1000€ qui nous ont généreusement été donnés par l’association « TPL Montagne » dont le président René Cuignon est un ami du Népal et des Népalais. Nous le remercions chaleureusement pour ce beau geste.

De leur coté, Samten et Raju sont extrêmement reconnaissants de ce soutien et envoient un grand MERCI aux membres des deux associations.

Comme les gamins du district de Rasuwa, nous attendons avec grande impatience l’heure de la rentrée! Notre seul regret sera de pas être présents ce jour là, mais ce n’est que partie remise!

Namasté!

 

(La première vidéo montre l’avancée des travaux peu de temps avant la mousson, la seconde  les dégâts et les réparations très vite engagés par les très courageux Samten et Raju.)

 



Framboise: une balade au Népal (2019)

20191026_152234_resized Namaste !  Namaste ! 

 
   Je reviens d’une petite escapade de quelques jours dans la campagne népalaise, où j’avais déjà eu l’occasion de traîner mes guêtres en 2009, histoire de continuer gentiment la rééducation de mon genou. Je me doutais bien qu’il y aurait du changement en dix ans… c’est peu dire.
 
   La superficie de Panauti a quasi doublé. L’extension de l’autre côté de la vieille ville est devenue extrêmement bruyante et polluée, du fait que le parc des bus et des camions n’est toujours pas mis aux normes, contrairement à celui des voitures, et aussi que l’asphalte ne tient pas le choc. Si les trous sont comblés (notez que je ne dis pas « réparés »), c’est soit avec des sacs de sable qu’ils ne prennent pas la peine d’ouvrir, soit avec des pelletés de terre. Donc gaz d’échappement plus poussière… je vous dis pas l’atmosphère ! 
   Du coup, avec mon amie Fleur, on a passé la majeure partie de notre temps dans la vieille ville où il y a un beau musée à visiter, différents temples, du côté de la rivière où il y a une multitude de canards qui rentrent bien sagement vers les 17h chez l’habitant. Eux aussi logent en « homestay » ! Malheureusement pour eux, les locaux étant à majorité hindouiste, ils sont voués à être sacrifiés sur l’autel des nombreuses déités qu’ils vénèrent. Les sélectionnés se retrouvent avec le croupion coloré…
 
   Nous avons pu faire deux baladounettes alentours et traverser quelques petits villages. Quel bonheur de passer dans la forêt et observer les singes, de surplomber les cultures en terrasses, de surprendre des ballots de paille sur deux jambes revenir des rizières… de parler quelques mots en anglais/nepali/french dans des échanges plein de sourires et de rires…
 
   L’arrivée sur Namo Buddha a été déconcertante, tellement il y avait de bâtiments… plusieurs monastères, institut monastique, logements pour les moines, pour les enseignants, pour les retraitants, pour les visiteurs,  salles à manger pour les uns et les autres, clinique. Tout bien ordonné, bien propre… quel contraste ! Mais pas de place pour dormir, tout était complet. Nous avons logé chez l’habitant… et avons eu droit à un dal bhat, hmmm… un délice. Rien que d’y penser, j’en salive !
 
   Puis ce fut le retour en « local bus », mémorable sur la première partie. 
Après s’être annoncé par ses coups de klaxon népalais si particuliers, il est apparu au sommet de la côte, déjà débordant de passagers, sans parler de ceux qui occupaient l’impériale. Quelques uns (si peu) sont descendus et nous avons réussi, tant bien que mal, à nous intégrer dans ce fouillis (corps, sacs en tout genre, animaux, outils) avec nos sacs à dos. Puis il faut se tenir quelque part, à quelque chose ou à quelqu’un… parce que la route, ou la piste selon les portions, est plutôt d’humeur joyeuse : et que je godille par-ci, et que je sautille par-la… pendant que le bus, au bord de l’indigestion, esssaie, sans y parvenir, de régurgiter quelques passagers en penchant dangereusement au-dessus des ravins.
 
Ce que je trouve extraordinaire, c’est que, entassés comme on l’est, on arrive malgré tout à se déplacer quand il s’agit de laisser sortir quelqu’un ou simplement lui permettre de soulager son estomac par la fenêtre. Toujours est-il, qu’à force de reptations, je me suis retrouvée nez à nez avec un coq ahuri, coincé entre des cartons au-dessus des places assises. Le pauvre, il n’avait pas envie de chanter !
 
   Pour nous remettre de nos émotions, nous sommes allées manger de délicieux momos épinard-fromage, hmmm…
 
 Ce sera tout pour ce soir.
Bisous
 
La Framboise népalaise 


Après la canicule, des nouvelles fraîches!

Durant cet été 2019, l’activité a été soutenue, tant du coté Français avec de belles initiatives de nos antennes TPH, qu’au Népal avec la poursuite de travaux de l’école G.E.B.S. « Gosaikunda English Boarding School ».

Près d’Évreux pour commencer: Danny et Alain ont organisé fin juin plusieurs expo-ventes, avec notamment une soirée musicale animée par deux excellentes instrumentistes à la flute traversière et à la harpe.video-1566569651_Moment

A Pouilly-sur Loire, c’est Chantal qui a obtenu un local très sympa ou elle a ouvert une boutique éphémère durant une semaine.

IMG_4930IMG_4937

Ces deux évènements ont remporté un grand succès. Les bénéfices sont aussitôt envoyés au Népal pour financer notre projet de soutien à l’école G.E.B.S.

A Grenoble, nous avons été heureux de rencontrer notre ami Bijay de passage dans la région. Il a pu être accueilli par les voyageurs de 2018 qui l’avaient eu comme guide.

IMG_4986

A Syabrubesi on ne chôme pas non plus! Les bâtiments sont en place, Raju & Samten estiment que 80% des travaux sont terminés! Raju a même été distingué par le prix national de l’éducation pour son engagement en faveur des enfants du district de Rasuwa où est implantée l’école. En marge des cours, des activités ludiques sont proposées aux enfants qui en sont ravis.

22 08 2019Image de prévisualisation YouTube

 



Repas caritatif pour l’école de Syabrubensi

IMG_2979

 

Le 23 mars dernier, nous organisions avec nos amis de l’Amicale de Proveyzieux un repas Népalais dans la sympathique salle des fêtes du village. Encore un grand merci pour votre engagement!

Au cours de cette soirée nous avons présenté le montage vidéo retraçant l’avancée de travaux de construction de l’école « Gosaikunda English Boarding School » que nous soutenons depuis un an.

Quelque 65 personnes ont répondu présents et les bénéfices engendrés par cette super belle soirée seront intégralement reversés au profit de cette construction.

Ce fût également l’occasion d’accueillir plusieurs nouveaux adhérents à qui nous souhaitons la bienvenue au sein de TPH.

La vidéo est en ligne ici: Image de prévisualisation YouTube



Construction de la nouvelle école à Syabrubensi

Image de prévisualisation YouTube

Les travaux de construction ont démarré!

Dès la mousson passée, le bulldozers sont entrés dans la danse, et après quelques mois voici où en est la nouvelle école « Gosaikunda English Boarding School » (G.E.B.S.) sur les hauteurs de Syabrubensi. En ce début 2019, avec les bénéfices du vide-grenier organisé par TPH, nous avons pu envoyer 2000€ de soutien qui seront destinés à la fabrication des fenêtres et huisseries.

La vidéo a été réalisée à partir des images que Raju et Samten les dirigeants de l’école nous envoient régulièrement.

A suivre!…IMG_2979



12345...8

Fes la Mourra, noun la guerra |
Etrépagny Autrement |
Association des Jeunes pour... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Enfants et Santé Pyrénées L...
| Lectorat français de l'...
| eolus