Revivre au Langtang 6 juin 2015

4 juin 2015 : Bien qu’en voyage loin de France, nous avons pu contacter Temba par téléphone et par la messagerie de Viber.

Il nous dit s’être rendus avec Nima et plusieurs autres dans le village sinistré du Langtang à la recherche des corps et autres objets, mais malheureusement ils n’ont trouvé aucun corps parmi les décombres.

La veille, Temba avait une réunion avec l’I.C.I.M.O.D. (International Centre for Integrated Mountain Development) basé au Népal et qui travaille sur le renforcement institutionnel, la coopération et le partage d’informations entre les zones de montagne. (Photo 1)

En ce qui concerne la reconstruction du village, le gouvernement Népalais confirme la possibilité de situer les nouvelles habitations un peu au-dessus du village d’origine à l’endroit où se trouve le bâtiment en cours de construction qui devait abriter un mini hôpital, et à Kyangjin Gumpa.

Comme il s’agit d’un parc naturel, le gouvernement procèdera à une (re) distribution des terres afin que les rescapés n’aient pas à racheter du terrain.

Cette procédure va probablement durer 3 à 4 mois minimum.

Il semble que les réfugiés qui vivent sous les tentes à Kathmandu souffrent de la chaleur et des moustiques, deux paramètres auxquels ils ne sont pas habitués…

Il ne reste plus qu’une semaine avant la fin des pujas en la mémoire des défunts. Temba nous dit que Jyangjul va un peu mieux après avoir traversé une période dépressive intense. (Photo 2)

La semaine prochaine il doit nous faire parvenir un colis d’artisanat, ce qui permettra à l’atelier Pagoda d’avoir une rentrée d’argent bien attendue après plus d’un mois d’arrêt.

S’il y a des volontaires pour organiser une vente, nous aurons donc bientôt un peu de stock.

Temba ICIMOD 2Jyangjul



Laisser un commentaire

Fes la Mourra, noun la guerra |
Etrépagny Autrement |
Association des Jeunes pour... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Enfants et Santé Pyrénées L...
| Lectorat français de l'...
| eolus