Des News du Népal au 9/12/2015

Au Népal, un autre drame humanitaire se joue en ce moment même pour ce peuple qui ne s’est encore pas relevé de celui d’avril…

Namaste tout le monde

Presque 24 heures sans électricité… 

et on n’a pas à se plaindre : ce matin encore, je discutais avec une dame qui me disait que dans son village, ça fait déjà six jours qu’ils n’en ont pas ! 
Les transformateurs ne sont pas au top de leur forme : de plus en plus souvent, le courant saute deux, trois voire quatre fois avant de se maintenir tant bien que mal, vu la surconsommation due au manque de gaz, l’Inde faisant toujours blocus.
 
Alors justement, le manque de gaz… on a déjà vu des familles et des restaurants se faire livrer du bois… à dos d’homme (et de femme). En allant à Kathmandou, j’ai pu voir, le long des trottoirs, des files de bouteilles de gaz, enchainées aux barrières pour ne pas se faire prendre sa place ou sa bouteille. Certains arrivent à s’approvisionner au marché noir, en payant quatre fois le prix…
Alors que jusqu’à présent, dans les restaurants, les cuisiniers préparaient le plat choisi au moment de la commande, le peu de choix sur le menu est cuisiné en quantité à l’avance et gardé au chaud dans des plats en inox, au-dessus de bougies. Quelque fois, le menu n’est même plus présenté : le serveur dit le seul plat qu’on peut manger. 
Restriction aussi pour les boissons chaudes s’il n’y a pas d’électricité… en plus du fait qu’il est de plus en plus difficile de trouver du lait.
 
Voilà où en est la situation aujourd’hui, ni l’Inde, ni le Népal  ne voulant céder sur ses positions. 
Un autre drame humanitaire se joue en ce moment même pour ce peuple qui ne s’est encore pas relevé de celui d’avril…
 
Framboise
20151208_171844


Fes la Mourra, noun la guerra |
Etrépagny Autrement |
Association des Jeunes pour... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Enfants et Santé Pyrénées L...
| Lectorat français de l'...
| eolus