Revivre au Langtang

 Marthe TESTE, Présidente « Association Langtang » créé en 2003

Quelques mots sur mon ressenti au Langtang…Avril-Mai 2016-

mteste@sfr.fr

1

 

Bonjour à tous et à toute, de près ou de loin de l’Association TPH,

Tout d’abord un Grand Merci si vous lisez ces quelques lignes, ces quelques mots que Maryse et Jean-gilles m’ont demandé d’écrire, sur mon ressenti lors de mon voyage au Langtang.

 

Je connais les habitants du Langtang et entre autre mon amie sœur « didi » de cœur Purphu du glacial hôtel lodge Langtang depuis 1997. Depuis quelques années, pour des raisons de santé je n’ai pas pu y retourner, mais j’avais de leur nouvelles par l’intermédiaire de leur  fille Tsering.

Le 25 Avril 2015 un gros séisme au Népal emporte plus de 9000 personnes, le village du Langtang (avec ses 400 habitants) est enseveli par un souffle, une avalanche d’une ampleur inimaginable.

Repartir, juste quelques jours après le séisme, les secouristes sur place déconseillaient aux voyageurs touristes de venir car eux s’occupaient du plus urgent.

Je suis repartie un an après avec une amie médecin : Sabine, Nima Lama : le neveu de mon ami Temba et la fille de mon amie de cœur Purphu : Tsering Lakpa. Sa maman Purphu et son papa Wargen ont péris dans l’avalanche.

 

Nous avons pris un autre chemin que je ne connaissais pas, avec 120 kg (habits bébé, enfants, adultes, chaussures, pharmacie, stéthoscopes, endoscopes, tensiomètres, compresses stériles, antiseptiques….) c’est-à-dire par Sherpa gaone jusqu’à Kyanjin gumba, à savoir :

2

En jeep de Kathmandu à suabrubensi et jusqu’en bas de Khangim car éboulement de cailloux, donc le reste nous l’avons fait à pied avec 3 porteurs à le lendemain marche jusqu’à Rimche le haut avec « chya thunge » = thé et à Lama hôtel  à nous avons passé la nuit à Riverside à chya thunge à  Thangsyap et au Langtang à Kyanjin (Kyanjin Ri).

La Rencontre inoubliable à sherpa gaone avec purphu de Rimche. Je connais cette famille depuis tant d’année. Nous étions heureux de nous revoir.

3

Nous avons repris la marche et au fur et à mesure que je m’approchais de Thangsyap et surtout du village du Langtang, mon estomac se resserrait, les larmes coulaient. Au loin, j’apercevais cette coulée de cailloux.

4

 

Je pensais au dernier « au revoir » avec tous les villageois, au «See you next time ! Ramrooo !». Je pensais qu’en y allant, en me rendant sur place j’aurais eu fait mon deuil, c’était ce que « je voulais » mais c’était un leurre.

5 6

J’ai regardé cette falaise où ruisselle l’eau du Langtang Liru, à maintes reprises, même avec mépris, je l’avoue et j’ai honte. Mes amis Tsering et Nima encore plus submergés par l’émotion puisqu’ils ont tout perdu, leur toit, perdu toute leur famille, n’ont pas eu le même sentiment que moi : « c’est la loi de la nature ! » m’ont-ils dit en marchant avec tristesse et larmes.Tout le long du chemin, on aperçoit les débris, des petits tas de planches de bois, des habits si abimés qu’on ne différencie pas les tee-shirts des pantalons ou des handou (= robe traditionnelle tibétaine). C’était presque comme si ce séisme, cette avalanche, ce souffle c’était produit la veille : Tout est resté à sa place depuis 1 an.

7

Ce qui est tout de même « extraordinaire » malgré ce désarroi c’est de voir cette étendue de cailloux et au dessus cette coulée d’eau sur les rochers qui rejailli en bas par les cailloux. Ainsi, s’est formé un tout petit lac avec, si on regarde attentivement

de toutes petites pousses d’herbes, par-ci par-là…..La nature reprend ses droits, c’est la loi de la nature.

8

 9

Et on continu, on marche, on avance…

 

 

10

Ce qui est inoubliable, c’est que vous serez toujours accueilli pour boire un thé, manger, dormir comme chez Palsang et sa famille comme au New Langtang.

 

 

11

 

Des discussions à propos de photos prises lors de mes précédents voyages en 1998 à 2007 au Langtang, leur histoire avec mon ami Lakhpa resteront des moments précieux et inoubliables. Les habitants, mon amie de cœur purphu sera gravée à tout jamais dans mes pensées, dans mon cœur.

12

Nous avons amenés les drapeaux de prières au sommet du Kyanjin Ri, en gravant les personnes qui nous sont chers.

13

 

Nous avons assisté Au Langtang à la très belle cérémonie qu’à organisé Temba pour les disparus du 25 avril 2015 un an jour pour jour.

14

J’écris ces quelques lignes mais je suis encore plein d’émotions, de tristesses d’avoir perdu mes amis, mais j’ai envie aussi de vous dire :

 Prenez contact avec Temba Lama (tembalama@hotmail.com)

Venez à la Rencontre de ce Merveilleux Pays et de ces Merveilleux Habitants !!!!

C’est une Aventure Humaine Exceptionnelle et Unique !!!

 Tashidelek ! (“Bonjour/Bonsoir”)

 Ramrooo ! (“C’est beau!”) »

15 P104025215b

 Nima construit et aura bientôt fini sa Guest house pour « vous » accueillir avec des spécialités culinaires comme la tartiflette et la tarte aux pommes (« Apple momo »).

16

 

 

17

“On ne construit pas un voyage, c’est le voyage qui nous construit !”

 

Merci

Daniebad

Marthe Teste

 

 

 

 

 

 

 



2 commentaires

  1. dunand christine 11 juin

    Quelle émotion de voir ces photos du Langtang, et la façon dont le peuple népalais se bouge pour reconstruire et refaire de ce merveilleux endroit, un lieu d’accueil des trekkeurs, des personnes qui ont envie de redonner de la vie à cette vallée trop durement meurtrie.

  2. vinaccia pons jacqueline 5 décembre

    bravo pour ce commentaire j’ai donné vos coordonnées à ma fille et à ma soeur

Laisser un commentaire

Fes la Mourra, noun la guerra |
Etrépagny Autrement |
Association des Jeunes pour... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Enfants et Santé Pyrénées L...
| Lectorat français de l'...
| eolus