2017. Le TOUR du MANASLU NEPAL: de Soti Kola à Besi Sahar

 

 122

Après avoir fait le Tour des Anapurnas en Octobre 2014, la Vallée du Langtang et les Lacs Sacrés de Gosain Kund en 2016, nous voilà repartis pour le Tour du Manaslu avec Marie Christine (mon épouse), Didier, Pascale, Annie et Gilles.

Pour ce trek, nous avons comme guide Nima, et comme porteurs, Swang, Moan, Sirap. Nous avons l’habitude maintenant de supporter le voyage en 4×4 pour le départ du trek, et de considérer cette journée comme la plus éprouvante du trek.

P1050033P1050035P1050034P1050036

 

3765

Le 18 Octobre SOTI KOLA ( 700m )  è MACHAKOLA  ( 870 m )

Le beau temps et la forte chaleur nous font commencer le trek à 7h00. En Népalais, Kola signifie rivière, ainsi cette première journée est une succession de montées et descentes le long de la rivière Budhi Gundaki pour finir par un sentier en balcon. Les paysages de rizières et les nombreux bananiers nous accompagnent. Nous arrivons à Machakola vers 14h30.

Dénivelé + de 700 m / Dénivelé  -  de 385 m /  Distance de 10 km  /  Temps de marche 6h30

1er anecdote, pour ne réserver que 3 chambres, et pour le reste du trek, un soir sur deux, un des garçons dort dans la chambre de Gilles, et une des filles dans la chambre d’Annie.

1213141811

Le 19 Octobre MACHAKOLA    è JAGAT ( 1340 m ) 

 Après une première nuit récupératrice, nous repartons à 7h00 avec une marche en grande partie à l’ombre, toujours sur des sentiers en balcon et le passage de 6 passerelles hymalayennes. Jagat est un petit bourg très sympathique et animé.

Dénivelé + de 950 m / Dénivelé  -  de 425 m /  Distance de 12 km  /  Temps de marche 8h50

 19 21 23 36 38 4054

 

Le 20 Octobre JAGAT ( 1340 m )  è PHILIM (1570 m )

Ce matin, Nima vient chercher Didier car Temba veut lui parler. Didier se doute de quelque chose. En fait, Temba lui annonce que nous sommes bloqués car il manque un papier pour suivre le trek, mais comme le dit le proverbe Tibétain «  S’il y a un problème et une solution, alors il n’y a plus de problème et s’il y a un problème et pas de solution, alors il n’y a plus de problème », et connaissant Temba, nous restons confiants.

Le matin, par très beau temps, nous allons visiter les alentours et découvrons dans un magnifique vallon verdoyant au dessus de Jagat une petite communauté Népalaise chrétienne. Ce lieu où aucun trekkeurs ne passent est magnifique, une superbe cascade au fond du vallon alimente en partie une centrale hydraulique (conduite forcée), les habitants (une vingtaine) dont de nombreux enfants  nous accueillent chaleureusement, ils jouent un jeu d’argent (quelques roupies) à l’aide de graines qui sont jetées comme des dès. Nima et les porteurs ne connaissent pas ce jeu.

Après le repas et une petite sieste, nous pouvons repartir pour une demi-journée de trek. Nous arrivons à Philim avec un arrêt dans le village de Sirdibas (150 habitants) où nous échangeons avec un villageois parlant un peu français, son frère ayant travaillé en France.

Dénivelé + de 600 m / Dénivelé  -  de 180 m /  Distance de 9 km  /  Temps de marche 3h00

 60 7065 55 57114c 114b 107 - Copie (2) 72 78 77

     

Le 21 Octobre PHILIM (1570 m )  è  Biche  ( 2120 m )

Au 4em jour de trek, toujours du beau temps, bon moral et bonne forme physique. Nima nous propose d’avancer le plus possible, nous remontons la vallée jusqu’au croisement de la vallée de TSUM, puis bifurquons sur la gauche en direction de Ghap, de magnifiques sentiers en balcon nous permettent de randonner dans des paysages montagnards superbes. Vers 17h00 nous nous arrêtons dans une guest house isolée et très spartiate, mais surprise nous avons du réseau téléphonique.

Les trois filles nous surprennent par leur condition physique.

Dénivelé + de 1245 m / Dénivelé  -  de 710 m /  Distance de 18 km  /  Temps de marche 8h20

 69 80 81 82

 

Le 22 Octobre Biche  ( 2120 m )è LHO ( 3180 m )

Nous reprenons notre trek avec des étapes décalées nous permettant de ne pas se retrouver avec les autres trekkeurs. Cette étape nous permet de découvrir un changement de végétation, c’est un étage ou la culture de céréale est dominante avec des moissons en cours qui nous ramène à un temps révolu pour nous (moisson à la faucille, ramassage dans des hôtes), beaucoup de femmes et leurs enfants sont dans les champs. Quand à la faune locale, nous avons de la chance d’observer et de photographier des singes. Arrêt à midi à Namrung, puis nous rejoignons Lho à 3180m.

Dénivelé + de 1400 m / Dénivelé  -  de 360 m /  Distance de 15 km  /  Temps de marche 8h35

Encore bravo les filles, en 2 jours nous avons fait 3 étapes pour rester dans les temps.

85 87 90 91 93 94 99112 113 114 104 - Copie (2)

114d 114e 114f 114g 114h 114i

 

Le 23 Octobre LHO ( 3180 m )è SAMAGAON ( 3390 m )

Compte tenu des 2 jours précédents, cette étape est courte, environ 8 km et nous sommes accompagnes par la pluie, faible le matin, mais forte l’après midi.

Nous arrivons à Samagaon en fin de matinée pour nous installer assez confortablement. La neige blanchi tous les sommets environnants, au col de Larkia (5106m) la neige est bien présente ainsi qu’à  Daramsala. La météo étant bonne pour les jours suivants, Nima nous propose de ne pas faire la journée d’acclimatation, afin de pouvoir trouver de la place à Daramsala, tout le monde est d’accord. Dénivelé + de 550 m / Dénivelé  -  de 210 m /  Distance de 8 km  /  Temps de marche 3h00

 

128126124

131132

121    

 

Le 24 Octobre SAMAGAON ( 3390 m ) è SAMDO ( 3875 m )  

Cette journée est exceptionnelle, beau temps sans nuages, sommets enneigés et surtout la chaîne du Manaslu s’ouvre devant nous, spectacle époustouflant. Arrivés à Samdo vers 12h00, et par manque de place nous logeons chez l’habitant. Cette habitante et sa fille nous reçoivent chaleureusement, elles laissent leur chambre de 3 lits aux filles, nous les garçons nous montons une tente, confortable et spacieuse.

L’après midi nous montons à 4000m, il fait froid avec un fort vent. Sur ce tour du Manaslu où les déplacements ne peuvent se faire que sur des chemins muletiers, la vie dans les villages est rude, hormis l’électricité en grande partie pour l’éclairage, la télévision pour les séries Bollywoodiennes et le téléphone portable, les habitant de ces vallées reculées vivent simplement et sans confort, loin de tout, la solidarité ne doit par être un vain mot.  

Dénivelé + de 360 m / Dénivelé  -  de 40 m /  Distance de 8 km  /  Temps de marche 4h00

 130141146135143 133

142

147 149 151 151a 153 154 155 156

 

 

Le 25 Octobre  SAMDO ( 3875 m )   è DARAMSALA  ( 4460m ) camp de base avant le passage du col de LARKIA à 5106 m )

La nuit sous tente c’est bien passée, beau temps et départ à 8h15. Nous abordons maintenant la haute montagne, des paysages superbes jusqu’à Daramsala.

Nous avons la chance d’apercevoir des barales (équivalent du bouquetin), et un magnifique gypaète barbu que j’ai la chance de suivre aux jumelles. Comment dire, Daramsala nous surprend par ces bâtiments très rustiques, un dortoir de 2 x 9 lits équivalent à une bergerie, une multitude de tentes 2 places, un réfectoire très spartiate et bien sur sans chauffage, et ne parlons pas des sanitaires. Le nombre de couchages est d’environ 100 places. Grace à Sirap qui a fait un aller retour la veille pour réserver, nous dormirons dans le dortoir en dur, au moins à l’abri du vent.

 Dénivelé + de 625 m /   Distance de 13 km  /  Temps de marche 3h10

157 160 162 163 164 165

 

 Le 26 Octobre DARAMSALA  ( 4460m ) è   col de LARKIA à 5106 m è LANGBACHE Karla ( 3740 m )

Après une nuit courte, couchés le soir vers 19h00, nous nous levons à 3h00, petit déjeuner à 3h30 et départ à 4h00.

Cette étape que tout le monde attend démarre sous un ciel étoilé, il a gelé mais il n’y a pas de vent. La montée avec les frontales est magique, et vers 5h45, le jour se lève sur un spectacle inoubliable, un col très large, minéral, entouré de sommets impressionnants et de nombreux glaciers.

Vers 9h30 nous sommes face au panneau Col de LARKIA   5106 m, très forte émotion pour tout le monde mais surtout pour Annie car c’est l’anniversaire de son mari. Nima et les porteurs mettent en place notre drapeau de prières.

La redescente sur Langbache Karla est rude, nous croisons une caravane de yacks. Loin au fond, le massif des Anapurnas  et tout au long de la descente des moraines glacières à pertes de vue. Au fur et à mesure que nous descendons la respiration se fait plus facile. Langbache Karla se trouve dans une vallée verdoyante parcourue par une petite rivière et face à la chaîne du Manaslu. Enfin une guest house digne de ce nom.

Dénivelé + de 675 m / Dénivelé  -  de 1420 m /  Distance de 13 km  /  Temps de marche 9h30

 169 170 172 177 178 180_InPixio 181 182 183 184 186 188

  190

191 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 204 206 207 208 209189

 

 

Les 5 dernières étapes s’enchaînent sur 5 jours

  • LANGBACHE  KARLA  è GHO  ( 2515 m)
  • GHO  è  THAL  ( 1700 m )
  • THAL  è  GHERMU  ( 1300 m )
  • GHERMU  è  NADI  BAZRA  ( 930 m )
  • NADI  BAZAR  è  BESI SAHAR  ( 760 m )

Pour ce retour, par rapport au planning nous avons un jour d’avance, avec Nima nous prenons la décision de rentrer en 5 étapes, avec marche le matin et repos l’après midi.

A partir de Dharampani, nous retrouvons le parcours commun avec la 1er partie du tour des Anapurnas. Nous retrouvons aussi les différents étages de végétation, et avec en prime une température relativement fraiche car le temps est couvert avec de la pluie la dernière journée. Nima nous annonce que dans le Langtang à Kianjing Gumpa il y a 5 cm de neige et au col de Larkia environ 30 cm.

Le retour ce 1er Novembre se fait en bus 11 places et surtout sur des routes en grande partie goudronnées.

210 212 213 215 217 218 221 222 223 225 226 227 230 231 232 234

 

  • Distance totale  153 km
  • Dénivelé positif   8600 m
  • Dénivelé  négatif   6180 m
  • Temps de marche  75 h
  • Passerelles Himalayennes   36

 237 238 239 242 243 245 246 250P1050834P1050837P1050839

 

P1050844

 Encore merci à Nima, Swang, Mohan, Sirap avec qui nous avons partagé de formidables moments.

Merci à Temba, à son épouse qui nous ont accueillis chaleureusement au Népal et chez eux pour un excellent repas typiquement tibétain.

 

Merci à Jean Gilles, Maryse et TPH pour ce beau voyage.

 

Gérald

 



2 commentaires

  1. Maryse 21 décembre

    Très beau récit et magnifiques photos
    Je vous envie d avoir vécu ce si beau trek

  2. Giboury 14 janvier

    Que de beaux paysages…..cela donne envie de partir decouvrir ce pays grandiose… Merci à vous

Laisser un commentaire

Fes la Mourra, noun la guerra |
Etrépagny Autrement |
Association des Jeunes pour... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Enfants et Santé Pyrénées L...
| Lectorat français de l'...
| eolus